Les CSA et AMAP en Alsace

vendredi 20 octobre 2006
par  Webmestre
popularité : 1%

Que sont les Teikei, CSA ou AMAP ?

Les Teikei japonais, les CSA américains (Community Sustained Agriculture) ont été introduits en France sous le nom d’AMAP* (Associations pour le Maintien d’une Agriculture Paysanne) mais peuvent prendre d’autre noms. Ce sont des partenariats de solidarité mutuelle entre un collectif de consommateurs et un producteur. Les familles souscrivent à l’année à ce partenariat pour manger sainement et soutenir une agriculture locale, de saison et écologique. Le producteur y trouve le moyen de vivre dignement de son travail sans polluer, subir les aléas du marché ou l’arbitraire ubuesque des subventions agricoles.

Les CSA ou les AMAP offrent - sauf aléas climatiques - au prix de la vente directe des aliments issus de l’agriculture durable ou biologique, savoureux et peu onéreux pour le consommateur ainsi qu’une garantie de revenu pour le producteur (maraîcher, éleveur local). La distribution est directe et locale, le prix est avantageux et équitable pour les deux partenaires qui sont mutuellement solidaires. Le producteur garantit des produits sains, les souscripteurs sont solidaires en cas d’aléas climatiques ou de difficultés lors de la production. L’éthique et parfois des points pratiques sont consignées dans différentes chartes**.

En échange d’un petit effort d’organisation collective, les CSA ou AMAP constituent une réponse économique, écologique et conviviale à de nombreux problèmes que nous connaissons aujourd’hui ou liés à la sortie de l’"âge du pétrole".

Historique des CSA et AMAP en Alsace

La première AMAP alsacienne a été créée en 2003 par André Roesch, producteur à Mussig qui a cherché ce concept dans le Sud de la France au contact de Denise et Daniel Vuillon, le couple de producteurs qui a introduit les CSA en France. Le groupe de distribution de Strasbourg s’est structuré en association (L’AMAP de Strasbourg-Vosges) et a bénéficié de l’implication de personnes motivées de différentes horizons (Colibri 67, Urgenci, Conseil de l’Europe).

L’équipe de la Banque de Projets Alsace a pris connaissance en 2004 du concept des AMAP et des CSA au forum sur la consommation responsable organisé au Conseil de l’Europe. Elle a pris l’initiative d’organiser des réunions publiques d’information dans le Haut-Rhin et le Bas-Rhin, avec l’appui du témoignage d’André Roesch et d’amapiens de Strasbourg, qui ont abouti en août 2005 à la la création de l’AMAP de la Coccinelle avec Florent Schwoob, maraîcher bio à Geispolsheim (67) et d’un groupe de consommateur dans le Sud de l’Alsace qui attend jusqu’à 2006 le projet d’installation d’une ferme maraîchère à Sentheim (68).

En 2005, le Colecosol (Collectif pour une économie Solidaire Alsace) qui appuie les acteurs du commerce équitable Nord-Sud entame un débat interne pour élargir ses statuts aux solidarités "Nord-Nord". En 2006 le Colecosol s’associe à l’AMAP de Strasbourg-Vosges pour obtenir un financement européen en faveur du développement des AMAP en Alsace.

En 2006, une AMAP viande est créée à Hatten à l’initiative d’une productrice.

Fin 2006, les AMAPs sont sollicitées par l’AMAP de Strasbourg-Vosges et le Colecosol pour créer un réseau régional des AMAP et une réflexion est en cours pour en définir la structure et les modalités, notamment de partenariat avec les autres acteurs du monde agricole ou associatif.

Maintenant que les AMAPs se sont multipliées en Alsace, l’essaimage des AMAP est devenu surtout l’affaire des Amapien-ne-s, producteurs et abonnés, qui sont les mieux placés pour témoigner de tout le sens de ce concept. Les informations liées à "l’essaimage" des AMAP et CSA en Alsace sont partagées sur la liste essaimamap(AROBASE)eutopic.lautre(POINT)net créée lors d’une réunion d’un collectif inter-AMAP au Colecosol. Toute personne souhaitant créer une AMAP est invitée à écrire à cette adresse pour s’y abonner ou à contacter l’une des AMAP existante.

* Les AMAP (Associations pour le Maintien d’une Agriculture Paysanne) sont une marque déposée de l’association "Alliance Provence (PACA) Paysans Ecologistes et Consommateurs".
Afin de ne pas dépendre de cette marque déposée ou des Alliances régionales qui en ont la délégation, ou bien encore pour fonctionner avec d’autres règles, plusieurs CSA en France ont choisi d’autres nom ce qui rend difficile de chiffrer exactement leur nombre.

** Sites de référence et exemples de chartes des circuits courts solidaires :
- Les Teikei au Japon, charte en 10 points
- Les ASC (Agriculture soutenue par la Communauté) au Canada, charte en 4 points
- Charte des AMAP d’Alliance Provence en 18 points plus 10 points sur l’agriculture paysanne

mise à jour fin octobre 2006


Brèves

24 juin 2015 -  24/6/2015 - Masevaux - 6ème Rencontre VALLEE DE LA DOLLER EN TRANSITION

à 19h30 à l’Espace Claude RICH
Un point sur l’avancement des projets en cours pour (...)

20 mai 2015 - 20/5/2015 - Masevaux - 5ème Rencontre VALLEE DE LA DOLLER EN TRANSITION

Mercredi 20 mai 2015 à partir de 19h30 à l’espace Claude Rich à Masevaux (place de Lattre (...)

13 février 2006 - 4 mars 2006 Journée de formation COTON : contexte mondial et propositions équitables

LE COTON : CONTEXTE MONDIAL ET PROPOSITIONS EQUITABLES
Le « Pôle Formation » du Collectif (...)

14 avril 2005 - Marché paysan et solidaire à Wesserling (68) le 17 avril 2005

Le marché paysan de Wesserling (haute vallée de la Thur) du dimanche 17 avril 2005 (de 14h à (...)