Fiche technique : Le poulailler mobile triangulaire

ou “petit tracteur à poules”

A construire en mélèze pour les parties portantes (bois imputrescible) et en sapin (récupération de palettes), ce poulailler de plus de 2m2 est économique et facile à réaliser. Il peut être déplacé par 2 personnes et peut abriter 2 à 3 poules ou une poule couveuse et ses poussins.

Fonctions :

Poulailler triangulaire Gaïwana

Les poules préparent le sol pour les semis

– préparation du sol : désherbage, nettoyage des larves d’insectes, travail en surface

– réduction des déchets domestiques, production familiale d’œufs (1 à 2 par jour)

– isolement et protection des poules en reproduction naturelle et nurserie

Retour d’expérience

Fonction “Tracteur à poules”

“Petit tracteur à poules”. Poulailler mobile de 2m2, construit en automne 2016

Ce poulailler mobile est adapté à la préparation du sol par les poules. Il créé des plates-bandes de terres désherbées et fumées de 1,10 m de large qui sont à pailler au fur et à mesure de l’avancée du “tracteur à poules” (voir photos). Les poules grattent le sol et en extraient les larves et insectes. Il semble très bien adapté à une utilisation familiale sur un petit potager à conquérir sur une pelouse. Déplacé toutes les semaines, il assure à ses pensionnaires de pouvoir brouter de l’herbe fraiche à volonté. Les poules pondent et passent la nuit dans l’habitacle.

Fonction nurserie
Il permet d’isoler une poule qui couve, de façon à ce que les autres poules ne pondent pas dans le même nid. Les poussins au premier stades restent enfermés et protégés dans l’habitacle puis peuvent descendre avec la poule une fois plus âgés et alertes.

Améliorations à apporter

L’ouverture de l’habitacle pour le nourrissage des poussins se fait en relevant le panneau de toit. Poules et poussins risquent de s’échapper ou d’être coincés à la fermeture. Le prochain prototype testera l’ouverture en basculant le panneau de toit vers le bas pour éviter ce problème.
Une cloison de sécurité mobile devra empêcher les poussins du premier âge de sortir tout en permettant à la mère poule de passer pour se nourrir.

Fournitures et coût

Planches sapin de 3 palettes recyclées – 5 tasseaux mélèze de 2m ou 2m40, section 30×50, 3 tasseaux de 2m pour traverses et montants – 4 charnières – 1 rouleau de 10mx1m grillage à poules

Coût en auto-construction : 70 € (valeur 2017).

Télécharger la fiche au format pdf : Retex_Poulailler_Triangulaire_v2

Design B. Vanecke et P. Bitsch. Réalisation L. Ginglinger (c) Eutopic 2017 Licence Creative Common CC-BY-SA

Fiche technique : Grand poulailler mobile 4m2

ou “grand tracteur à poules récupérateur d’eau”

Poulailler mobile carré de 4 m2. Printemps 2017, il reste le toit à terminer.

Construit en mélèze pour les parties portantes (bois imputrescible) et en sapin (récupération de palettes), ce poulailler de 4m2 est plus complexe à réaliser que le poulailler triangulaire. Pour être déplacé, il nécessite 4 personnes ou 3 personnes et un diable. Il peut abriter 4 à 8 poules et une séparation intérieure permet d’isoler la poule couveuse puis ses petits au premier stade.

Fonctions :

– préparation du sol : désherbage, nettoyage des larves

– réduction des déchets domestiques, production familiale d’œufs

– isolement et protection des poules en reproduction naturelle et nurserie tout en conservant les autres poules dans le poulailler

Poulailler mobile 4m2 Eutopic Gaïwana

été 2017. Le Grand tracteur à poules avec récupérateur d’eau de pluie est terminé. Il héberge une petite famille d’Ayam Cemani. Un couple et ses 3 poussins.

– fonction de récupération d’eau par une gouttière, pour abreuver les poules et arroser les parcelles mises en culture à proximité

– ouverture et fermeture facilitée par des cordelettes qui évitent d’entrer dans l’enclos soir et matin.

Retour d’expérience

Fonction “Tracteur à poules” et pâture

Ce poulailler mobile est adapté à la préparation du sol. Il créé des petits champs de terre desherbée et fumée de 2 m de large qui sont à pailler au fur et à mesure de l’avancée du “tracteur à poules”. Les poules grattent le sol et en extraient les larves et insectes. Déplacé toutes les semaines, il assure à ses pensionnaires de pouvoir picorer de l’herbe fraiche à volonté.

Fonction nurserie

2 logements séparables en font un bon concept pour la reproduction naturelle.

Deux ouvertures de passages et une séparation intérieure permettent d’isoler la nurserie sans déranger le nid tout en permettant aux autres poules de continuer à habiter dans le poulailer. Les poussins au premier stade restent enfermés et protégés dans l’habitacle jusqu’à ce qu’ils soient pous plus âgés et alertes. Reproduction naturelle réussie en 2017 : 3 poussins Ayam Cemani.

Améliorations à apporter

Une signalétique qui permettrait une “prise en main” facile pour les participants occasionnels.

Mise en culture après passage du poulailler

4 m2 préparés par le “tracteur à poule” ont été semés de pommes de terres mis à même la surface du sol et abondamment paillés. La sécheresse d’été a nécessité d’arroser régulièrement. Les pommes de terres récoltées sans autre travail en “libre cueillette” en fin d’été ont été de petite taille mais nombreuses.

Amélioration à apporter pour enrichissement du sol argileux

Le tracteur à poule sur prairie n’aère pas un sol argileux et tassé. Amélioration proposée : semer un engrais vert ou rajouter compost/fumier âgé sur les semis avant la paille.

Fournitures et coût

planches de 6 palettes recyclées – 12 tasseaux mélèze de 30×50 – 1,5m2 toile goudronnée ondulée – 2 rouleaux de 10m grillage à poules – 8 charnières métal – une gouttière PVC avec accessoires
coût en auto-construction : environs 130 € (en 2017)

télécharger au format pdf : Retex_Poulailler_Carré_4m2_v2

Design P. Bitsch. Réalisation L. Ginglinger (c) Eutopic 2017 Licence Creative Common CC-BY-SA

Le poulailler partagé à Gaïwana en 2016-2017

juillet 2016. Tout est à refaire… Renard, fouine et voleurs de poules ont décimé la basse-cour (poules et canards) l’année précédente

Le Poulailler partagé de l’Oasis de Gaïwana est géré par un petit collectif* qui se partage les frais, les tâches, les poules et les oeufs. Ce groupe “poulailler partagé” a financé l’achat des poules et s’est occupé au quotidien des poulaillers testés pour le jardin-école en Permaculture.

L’objectif du Jardin-école est de pouvoir proposer aux familles ou aux permaculteurs des environs les meilleures solutions pour le petit élevage en rapport avec le jardinage, différentes races de poules, différents modèles de poulaillers adaptés aux circonstances et aux besoins.

En 2016, tout était à faire ou à refaire en mieux. Les années précédentes (des années d’observation et d’expérimentation en permaculture), l’élevage familial de poules sur place était régulièrement décimé par les prédateurs. Avant toute chose, le lieu devait être sécurisé pour empêcher les fouines et les renards  d’entrer et de se servir.

automne 2016, le retour des poules grâce au Poulailler Partagé

En 2016 et 2017, 4 modèles différents de poulaillers mobiles ou fixes ont été testés et plusieurs races de poules ont été élevées avec succès : Marans, Leghorn blanches, Ayam Cemani, Horpington naine, soie blanche. D’autres n’ont pas réussi comme les poules Padoues.
Les années précédentes (2013 à 2015) Pascal et Hakima avaient fait l’expérience des Sussex, Leghorn dorées, des combattantes espagnoles croisées et des  Amrocks.
Le but de cette rubrique sur le Poulailler Partagé est de détailler les retours d’expériences, les caractéristiques, les avantages et les inconvénients des différents modèles de poulaillers et races de poules.

* Ont participé au poulailler partagé en 2016 et 2017 Pascal, Ludovic, Hakima, Sandrine, François, Benjamin, Enzo, Ruben.

Le vieux rucher reconverti en poulailler

Alt Emmalahuss (1905)

été 2016. L’ancien rucher, construit par Thiebault Kuenemann autour de 1905 avait été reconverti en poulailler depuis 1970.

L’ancien rucher construit en 1905 abritait jusque dans les années 1930 des ruches en osier. Il avait été reconverti en poulailler et en clapier dans les années 1970. Les planches de façade noircies au feu datent du début du XXème siècle.

Poulailler partagé

été 2017. Poulailler partagé en activité : poules marans et leghorn blanches

 

 

 

 

 

 

Les clapiers à l’intérieur du “vieux rucher” s’avèrent très pratiques pour isoler les poules qui couvent puis qui

Le coq et 2 poules de race Araucana, qui pondent des oeufs bleu clair

élèvent leurs poussins. Au printemps 2017, une chatte du voisinage y a même élevé 2 chatons. L’élevage de poules attire les rats et la présence des chats qui font bon ménage avec les poules est toujours la bienvenue.

Pour participer au Poulailler Partagé de Guewenheim, n’hésitez pas à nous contacter.

Mise à jour décembre 2017

 

 

Réalisations avec l’aide du FSE

Entre août 2016 et juillet 2017, le jardin-école a bénéficié de l’aide du Fond Social Européen par l’intermédiaire de l’association Eutopic qui a porté le projet.

L’aide du FSE

Serre 27m2

serre de 27m2 pour semis et cultures

Pour des projets à vocation environnementale, ce qui est le cas d’un jardin collectif en permaculture, l’aide du FSE (qui peut être demandée jusqu’en 2020) peut s’élever jusqu’à 19.000 Euros environs, mais elle n’est versée que 12 à 18 mois après le bilan. Pour rendre les choses possibles l’association Eutopic doit financer l’avance grâce à des dons et du financement participatif. Un grand merci à tous les généreux donateurs qui rendent ce projet possible. Il a consisté en 3 actions : la mise en place du jardin-école, la publication de la Gazette locale de la Transition (webmagazine et imprimé “Doll’info”) et l’étude en vue d’un Circuit-court associatif dans la vallée de la Doller.

Le groupe de projet

Réunion de coordination des salariés

Le groupe de projet du jardin-école est constitué de participants bénévoles et de salariés en contrat aidés (4 salariés en 2016, 2 en 2017). Fin 2016, l’équipe salariée au complet était constituée de :
– Pascal Bitsch, Sandrine Derriennic et Hakima Ouahab, désormais certifiés en Permaculture auprès de l’UPP.
– Ludovic Ginglinger, menuisier en formation qui gère la menuiserie et réalise les équipements du jardin et les poulaillers mobiles

La mise en place a également bénéficié de la participation active, des conseils ou des dons de plantes de Brendan, Jessy, François, Nicole, Enzo, Benjamin, Ruben, Julia, Guillaume et Anne. Le jardin, les ateliers et les tables ouvertes ont également reçu de nombreuses visites et encouragements. Grand merci à tous.

Journal de bord des réalisations

Printemps 2016

Côté Jardin, le passage à la vitesse supérieure par l’appel au FSE s’est effectué après 2 années d’observation et d’expérimentation. Au Printemps, ça a été l’attente du résultat de la demande de subvention rédigée pendant l’hiver. Tous les travaux de semis et de préparation du sol ont donc été réalisés bénévolement par les participants du “jardin partagé”.

Eté 2016

Notre convention démarre le 1er août. Il s’agit d’abord de finir de recruter les salariés du projet et de lancer  la dynamique collective en autogestion : c’est aux salariés de participer activement à la définition de leur cadre de travail pour mener de front les 3 actions prévues qui regroupent tous les objectifs du projet. L’état initial du jardin et des locaux mis à disposition par convention gracieuse avec les propriétaires montre l’étendue du travail à réaliser : débarrasser et aménager la menuiserie à partir de 2 garages servant de stockage et de grange, sécuriser le jardin, arracher des clôtures, démonter la ruine de l’ancienne bergerie, aménager le local associatif pour installer les bureaux, le réseau informatique et la bibliothèque. Côté jardin-école, notre objectif final est de mettre progressivement au moins 6 ares de parcelles en culture potagère.

  • Démarches de recrutement
  • “Team building” et réunions de lancement de projet.
  • Installation du réseau informatique
  • Formalisation de la convention de bail avec l’association Eutopic
  • Jardin : mise en culture de la parcelle près du grand chène
  • Poulailler partagé : arrivée et installation des poules, variétés Marans (oeufs bruns) et pondeuses ordinaires

Automne 2016

  • Chantier participatif : récolte de pommes

    Quetsches de Guewenheim

    Les quetsches de Guewenheim

  • atelier collectif “jus de pomme” (pressage et transformation)
  • Élagage des haies, broyage.
  • Réalisation de composts, préparation de purins d’ortie
  • Réalisation et diffusion du Doll’info (Automne 2016)
  • Rédaction de la charte du jardin
  • Formations : certifications en permaculture de 2 salariés, stage interne d’initiation à la permaculture, session de formation à la gouvernance des communs (mois de l’ESS), formations interne à la récolte de graines.
  • Expérimentation d’achats groupés d’agrumes en vue de créer le groupe “circuit-court”

Hiver 2016-2017

  • aménagement et équipement de la menuiserie

    tracteur à poules - poulailler triangulaire

    petit tracteur à poules triangulaire

  • Formation interne à l’arboriculture, à l’apiculture, à la préparation du sol. Appropriation des fiches techniques de culture
  • Recherche de financements pour la pérennisation du projet
  • Mise en place de l’activité de recyclage de palettes
  • Réalisation d’un premier poulailler mobile triangulaire
  • Rédaction des statuts de la future entreprise associative, études et contacts en vue de créer le “circuit-court”
  • Accueil de stagiaires en menuiserie (Mission Locale de Thann)
  • Préparation du sol (parcelles jardin partagé)
  • 1ère version du site web Doll’info (Gazette de la Transition en ligne)

Printemps 2017

  • Essais pépinière petits fruitiers (noisettes, framboises)
  • Préparation du rucher, installation du premier essaim capté dans le village
  • Réalisation d’un grand poulailler mobile de 4m2 et du premier poulailler sur pilotis. Elevage des variétés Ayam Cemani et Araucana

    Poulailler mobile de 4m2 avec récupérateur d’eau

  • Réalisation d’une nurserie à poussins
  • Préparation du sol avec les “tracteurs à poule” (poulaillers mobiles) et au rotovator
  • Installation d’une serre de culture de 27 m2 et de ses équipements
  • Installation de l’aire de stockage de matériaux (poutres, bois, métal)
  • Plantation de 35 jeune arbres fruitiers (pommiers, cerisiers, poiriers, pêchers)
  • 1er semis (dégâts gel), 2ème série de semis en mars
  • Réalisation de buttes, compostage, semis en pleine terre (tomates, courges, pommes de terres, navets, choux-raves, artichauts, maïs doux, choux perpétuels, radis, carottes, aromatiques)
  • Préparation de purins d’ortie et de Consoude
  • Poulailler partagé : mise en couveuse d’oeufs fécondés

    Poulailler surélevé Gaïwana

    Poulailler surélevé

  • 17 mars 2017 : interview et captage par TV Parabole
  • 29 avril 2017 : stand au Festi’Débat à Sewen
  • 7 mai 2017 : stand aux portes ouvertes Equisource (Lauw)
  • Formation de 2 salariés à l’apiculture (syndicat de Thann)
  • Installation d’une pompe et d’un système d’irrigation
  • Point de distribution pour le circuit-court de la Doller toutes les semaines le mercredi (légumes de Brendan Van Ecke)
  • Sécurisation du terrain : enlèvement de plots béton et fer et de clôtures

Eté 2017

  • Point de distribution pour le circuit-court de la Doller toutes les semaines le jeudi (légumes de Brendan Van Ecke)

    Oasis de Gaïwana - Permaculture

    Distribution sociale hebdomadaire été 2017

  • Réalisation du 2ème poulailler sur pilotis : élevage des variétés horpington naine et Leghorn blanche
  • Reproduction volailles (couveuse, reproduction naturelle)
  • 2ème version du site web Doll’info http://eutopic.net/dollinfoweb
  • réalisation du site internet du jardin école : http://eutopic.net/oasis-gaiwana
  • Version définitive des statuts de l’association “Plaine et Vallée” (Gestion des futures production du jardin, des achats groupés et du Circuit-Court de la Vallée)
  • Mise en chantier de toilettes sèches mobiles
  • Semis d’été, irrigation, arrosage
  • Accueil stagiaire Pôle Emploi
  • 15 juillet 2017 : atelier “reconnaissance des plantes comestibles et cuisine avec des plantes sauvages” animé par Marie-Pauline Fassel

La période de convention, prolongée par avenant, s’achève le 30 juillet 2017

2 salariés voient leurs contrats aidés prolongés pour 1 an : commence la période de mise en forme du bilan qualitatif et financier en vue du paiement de la subvention FSE.

 

 

Rencontres Nationales de la Permaculture 2017

Durant la dernière semaine d’août 2017, les Rencontres Nationales de la Permaculture organisées par les Associations Brin de Paille et Perm’Api ont reçu des centaines de permaculteurs à Coucy le Château St. Auffrique, en Picardie.

Echanges, ateliers, débats et assemblée générale pour l’association Brin de Paille qui a renouvelé sont CA de membres actifs.
Pascal s’y est rendu afin de connaître la température du réseau.
Quelques photos de l’événement

Jardin-Ecole et Jardin Partagé en Permaculture à Guewenheim !

Bienvenue !

maïs doux

Maïs doux, cultivé sur le site depuis 1905…

La Permaculture vise à prendre soin de la Terre et du vivant, prendre soin des Humains, à créer l’abondance pour la partager.
L’Oasis de Gaïwana est un lieu pour favoriser et faire rayonner tout cela dans la Vallée de la Doller et au-delà :

  • avec le partage d’un jardin facile d’accès ou l’on cultive aussi le respect d’autrui et le partage de savoir
  • par de l’entraide pour démarrer votre lieu de vie ou votre propre jardin, pour concevoir votre design en permaculture
  • grâce à une bibliothèque partagée, un lieu de réunion et de rencontre, sans oublier le prêt d’outils
  • en accueillant l’été tous les jeudi une distribution en “circuit-court” solidaire et en hiver un collectif d’achats groupés éthiques

La Charte du Jardin Partagé

(version courte)

Le Jardin est pour moi SI et TANT QUE :

je suis en accord avec sa raison d’être : nous encourager et nous donner des moyens de prendre soin de la terre, de soi, des autres, de créer une abondance qui se partage, et aussi de cultiver la qualité dans la relation humaine, l’amour, l’amitié, la pensée et l’action.

Formations et partages de savoir

Initiation à la Permaculture, de la théorie à la pratique : prochains stages, nous constituons les groupes selon vos demandes (tarif : libre participation, infos et inscriptions au 03 89 82 50 89, laissez un message)

Habitation et économie d’énergie

Isolation Terre-Paille : chantier collectif printemps 2018 : isolation d’un mur du local associatif

Jardin et autosuffisance alimentaire

Ateliers participatifs :

Toutes les semaines : été-automne : préparation du sol, réaliser une butte, élagage et paillage, les semis

En été, tous les JEUDI de 17h30 à 19h à l’Oasis de Gaïwana, 56 rue Principale Guewenheim : Table d’échange et de distribution pour les surplus (légumes, fruits, oeufs) des jardiniers en permaculture : gratuité, SEL, libre participation. Distribution de proximité pour abonnés aux permaculteurs professionnels de la vallée (Brendan Vanhecke, Guewenheim)